Dois-je avertir mon assureur de l’acquisition d’un chien ?

Un animal domestique fait partie intégrante d’un foyer après son acquisition. Effectivement, le maître est responsable des dommages que l’animal pourrait causer. Heureusement, la responsabilité civile d’une assurance habitation couvre les dommages engendrés par un chien par exemple.

Il est conseillé de déclarer l’acquisition d’un chien

Il est très important de faire appel à son assureur après avoir acquis un animal de compagnie. Une simple déclaration suffit pour notifier la présence d’un chien dans une habitation. Le maître sera ensuite informé des garanties existantes, des franchises et des exclusions de contrat. En principe, cette déclaration n’est pas soumise à une augmentation de tarif. Toutefois, ce n’est pas le même cas pour les chiens de catégorie 2, les chiens de chasse ou les chiens de garde. Cette catégorie est prise en compte dans des garanties supplémentaires. Si c’est votre cas, alors il est impératif de se rapprocher de votre compagnie d’assurance. Il existe une offre plus adaptée pour assurer son nouveau chien.

Faut-il avertir son assureur quand on adopte un chien ?

Sachez que dans le cas où un proche vous confie la garde de son chien, vous en devenez responsable. L’animal est alors couvert par votre responsabilité civile. Soyez tout de même conscient que la responsabilité civile ne couvre l’animal que pour les dommages qu’il peut causer. Plus exactement, quand il s’agit d’une voiture percutée ou d’un salon qui a été mordu. Pour être couvert des frais de santé de l’animal, il est obligatoire d’assurer son nouveau chien. Les personnes qui possèdent un animal de compagnie sont légalement responsables de tout désagrément que ce dernier pourrait causer. En cas de non-souscription d’une assurance chien, le maître est engagé à être répréhensible en cas de souci.

Comment déclarer son nouveau chien à son assureur ?

Vous pouvez faire une déclaration d’acquisition d’un nouveau chien à votre assureur si vous êtes inscrit à une assurance multirisque habitation. Il suffit de mentionner cette situation durant la souscription du contrat de responsabilité civile. Dans l’information à insérer, il ne faut pas oublier d’indiquer la race. Néanmoins, étudier toutes les modalités de contrat est essentiel avant d’assurer son nouveau chien. Il faut bien considérer les franchises qui s’appliquent, le montant de la prime et l’étendue de la garantie. De cette manière, vous évitez toutes sortes de mauvaises surprises. Même en cas de litige avec une tierce personne mettant en cause votre chien, vous n’avez plus à paniquer.

La responsabilité civile couvre-t-elle un chien de chasse ?
Frais vétérinaires : quels remboursements avec une mutuelle chien