Le terme NAC est utilisé pour désigner les Nouveaux Animaux de Compagnie. Il s’agit généralement d’animaux exotiques, tels que les caméléons, les geckos, les araignées… En raison du danger que certaines races représentent, ce n’est pas facile d’obtenir une assurance santé pour votre NAC. Il faut parfois prendre contact avec plusieurs compagnies avant de trouver l’offre idéale.

De quel animal s’agit-il ?

Pendant des siècles, les chiens et les chats étaient les seuls animaux domestiques en territoire français. Au fil des années, de plus en plus de foyers ont adopté des perroquets, des hamsters et des lapins. Il est important de préciser que plus l’animal est courant, plus il est facile de trouver une assurance pour NAC exotique. Si la majeure partie des assureurs propose de couvrir les furets, rares sont les compagnies qui prennent en charge les serpents et les iguanes. Si vous prévoyez d’avoir un scorpion, il est préférable de bien vous renseigner, pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Ce type d’animal est souvent venimeux. De ce fait, il risque de ne pas être assuré.

L’obtention d’une assurance pour NAC exotique dépend en grande partie du danger que l’espèce représente pour l’homme. Si la morsure de votre futur compagnon peut être mortelle, vous aurez du mal à trouver un assureur pour vous couvrir. En outre, s’il est porteur de maladie transmissible à l’être humain ou s’il y a des risques de griffures, il faudra généralement songer à adopter une autre race.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Tout d’abord, si vous pensez acheter un animal exotique venimeux ou dangereux, il faudra le déclarer auprès de la Direction des Services Vétérinaires ou DSV. Par ailleurs, pour obtenir une assurance pour NAC exotique sur les animaux tels que les serpents, vous devez avoir un certificat de capacité spécifique. Il est aussi capital d’avoir un habitat sécurisé où l’animal peut vivre en toute tranquillité. Si vous avez décidé d’avoir des crocodiles, il est primordial de faire construire un enclos spécial pour ce type d’animal avec un bassin d’eau.

Quelques points à connaître

Malgré toutes les précédentes précautions, il est important de préciser que vous n’êtes pas à l’abri d’une morsure, d’une griffure ou d’une contamination. En France, on a recensé entre un et deux cas annuel de morsure de serpent dans les années 80. Ce chiffre est passé à 12 cas par an à la fin des années 90. En outre, l’un des principaux problèmes avec les NAC exotiques, c’est le risque de marronnage. Si vous le relâchez ou s’il s’évade, l’équilibre de la faune locale peut être perturbé.